Théories des Guerres SACH I sft

Théories des Guerres SACH I – SFT

théories des guerres sach I sft

Notre but n’est pas d’établir une guerre des théories concernant le syndrome d’Arnold Chiari I (SACH.I) et la syringomyélie. Notre intention est d’informer les patients français qu’il existe une autre solution à leur maladie avec moins de risque. Aucun cas de mortalité, sans séquelles en raison de la technique chirurgicale et avec de meilleurs résultats que les techniques actuellement utilisées.

 

Institut Chiari à New York

L’Institut Chiari à New York avec son fondateur a pris le contre de la théorie hydrodynamique de Gardner WJ. Et, en faveur de la théorie de la fosse crânienne petite (argument que nous n’avons pu constater avec les recherches menées à Barcelone). Bien que, pour expliquer et, traiter de nombreux cas de SACH.I, il a publié en 2009, 318 cas SACH.I qui ont subi la section du filum terminale. Et, même ils ont obtenu de bons résultats. Y compris les cas de syringomyélie.

Un neurochirurgien vétéran sait que la technique appliquée à la craniectomie sous-occipitale du syndrome d’Arnold Chiari I, à partir Gardner dans les années 50 n’a pas changé du tout. Il y a encore des décès, dus à la technique chirurgicale. Et, non par la maladie (article sur le cas de Chiari, une fille morte après CSO http://www3.lastampa.it/torino/sezio…olo/lstp/8091/ ).

Section Filum Terminale (SFT)

En ce qui concerne le côté économique, la SFT qui se réalise à Barcelone, précise 45 minutes de la chirurgie. Et, les patients de plus de 14 ans se procède à une anesthésie locale et peut être ambulatoire. Avec un coût d’une cinquième partie du coût d’une craniectomie sous-occipitale en France. Pas de risque de la mort. Sur les 704 cas que nous avons opérés avec SFT, nous n’avons pas eu une ré-intervention, aucune complication significative. Et aucun patient n’a nécessité une technique de craniectomie sous-occipitale postérieure. Que nous avons effectuée comme en France avant de pratiquer la SFT.

Craniectomie sous-occipitale (CSO)

theories guerres sach I CSO sftLa craniectomie sous-occipitale (CSO) nécessite 4-6 heures de chirurgie ; 2-3 jours de l’unité de soins intensifs ; 5-7 jours d’admission à la clinique ; l’anesthésie générale et une longue convalescence. Avec un risque de la mort. Et, dans le meilleur des cas de ne pas se compliquer. Ce qui passe dans 30% des cas, la chirurgie et, des soins auront un coût économique cinq fois plus que la SFT. Il faut compter en plus, avec des ré interventions très fréquentes (cas de 2 à 6 procédures). Et, parce que, les traitements multiples suivis en ne retirant pas la cause de la maladie.

Du point de vue économique en utilisant la CSO avec la prolongation de la maladie, l’absentéisme du travail. Et, la répercussion de famille ainsi que l’impact du coût de l’intervention, nous parlons peut-être vingt à trente fois le coût d’une SFT à Barcelone. À l’autre Institut Chiari le montant d’une SFT avec une technique non minimalement invasive, comme la nôtre et avec un résultat de diverses complications est, en conclusion, de 13,3 fois plus que celui de la SFT à Barcelone.

Recherche à Barcelone de la SFT

La recherche à Barcelone pour se rendre à la mise en œuvre de la SFT dans diverses maladies a coûté environ 8 millions de dollars. Et, les résultats, par conséquent, les patients français peuvent profiter de cela sans fournir un dollar.  Y a t-il une entité en France, qui a dépensé quelque chose comme ça ?

Pour les bons résultats et d’autres avantages de la SFT bien appliquées, nous sommes obligés de donner des informations non seulement en termes de publications. Nous sommes parmi ceux qui ont publié la plupart des pages contrôlées par comités scientifiques. Et, éthiques en ce qui concerne syringomyélie idiopathique et SACH. I.

Notre but est d’informer, d’améliorer ainsi les conditions de vie des français en particulier et, le reste de la population en général, à but non lucratif. Malgré que nous sommes un centre privé, nous faisons ce que fait la santé publique : nous passons ce que nous gagnons pour le patient sous la forme de la recherche. Nous faisons peut-être plus par rapport à SACH.I.

Pour examiner l’information comme la nôtre en tant que pure propagande, il faut donner la priorité dans l’intérêt économique qui n’est pas satisfaite dans ce cas.

SFT : Section Filum Terminale

SCO : Craniectomie Sous-Occipitale

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.