jour des maladies rares comme syndrome chiari

Communiqué de Presse

 

 

syndrome arnold chiariJOUR MONDIAL DES MALADIES RARES : UN TRAITEMENT NOVATEUR POUR LE SYNDROME ARNOLD CHIARI MADE IN SPAIN

Un Centre Neurochirurgical de Barcelone offre un espoir aux patients provenant de tout le monde.

Le jour mondial des maladies rares. Le monde de la médecine a l’opportunité de faire face à une des maladies qui, jusqu’à présent a été considérée comme rare : La malformation ou syndrome d’Arnold Chiari I.

 

Il s’agit d’une pathologie qui présente un tableau clinique de jusqu’à 100 symptômes possibles. Etant les plus fréquents, la céphalée aux efforts, les cervicalgies et les vertiges. La descente des amygdales cérébelleuses qui est, ce qu’accompagne à cette condition, dont le traitement neurochirurgical conventionnel est la craniectomie sous-occipitale. Une chirurgie à haut risque vital pour le patient, en plus du fort impact économique pour le système médical.

Les recherches d’un neuroscientifique espagnol ramènent le Syndrome d’Arnold Chiari I à une pathologie plus étendue. Avec une cause bien définie et un traitement : la Maladie du Filum. Cette pathologie se manifeste en forme de pathologies de la moelle épinière, en plus, du crâne et de la colonne vertébrale. Entre-elles, le Syndrome d’Arnold Chiari I, la Syringomyélie et la Scoliose idiopathiques ; la Platybasie ; l’Impression Basilaire ; la rétro-pulsion de l’Odontoïde ; l’Angulation du tronc cérébral et autres. Toutes partagent une même cause : La traction anormale de la moelle épinière produite par un Filum Terminale parce que plus tendu que la normalité.

Diagnostic du syndrome Arnold-Chiari

Pour le diagnostic : Le traitement et le contrôle de la Maladie du Filum dans toutes ses manifestations (incluant le Syndrome d’Arnold Chiari I). Un Institut de Neurochirurgie de Barcelone a conçu une méthode médicale avec l’objectif de garantir une excellente pratique médicale pour le bien-être des patients. Pour toutes ces raisons, pendant les dernières années, Barcelone est devenu le destin de centaines de patients de tous les coins du monde. Parce qu’ils cherchent une solution à leurs problèmes.

Le Neuroscientifique et Directeur de l’Institut, Dr. Miguel B. Royo Salvador, parce qu’il ne cache pas l’espoir de finir un jour avec ce groupe de maladies. Et, il déclare que : « Beaucoup sont les neurochirurgiens qui se rapprochent à notre Institut avec le but d’apprendre uniquement la technique chirurgicale. Mais, ils deviennent choqués. Lorsque, nous leur communiquons que, ce qui est important, n’est pas l’acte chirurgical même. Mais, le fait de développer une habilité de détecter l’existence de la maladie à travers d’une série de symptômes. Et, signes pas toujours évidents pour l’œil qui n’est pas entraîné ».

Le chercheur espagnol remercie l’effort. Et, sensibilisation de tous les organismes de la société, sans lesquels, la tâche des scientifiques tomberait souvent dans l’oreille d’un sourd. Célébrer un jour comme celui d’aujourd’hui. Il aide certainement à être conscients, comme quoi, nous sommes fragiles. Mais, à la fois, de la force dont la société peut arriver à avoir lorsqu’elle travail main dans la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.